Dans le cadre du plan de relance faisant suite à la crise sanitaire du coronavirus, le gouvernement a annoncé la hausse des budgets alloués à la transition énergétique. Dès le 1er janvier 2021, les aides financières pour les travaux de rénovation énergétique seront donc attribuées de façon plus large aux ménages français. L’objectif : éradiquer les fameuses « passoires thermiques » d’ici à 2030.

 

MaPrimeRénov’ : une nouvelle aide globale

 

Créée début 2020, MaPrimeRénov’ prime fusionne désormais l’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) « Habiter Mieux agilité » et le Crédit d’Impôts pour la Transition Ecologique (CITE). Ces deux aides seront dont supprimées.

 

Cette aide permet de financer les travaux d’isolation, de changement de mode de chauffage, ou de ventilation

 

Son montant dépend de la performance énergétique des travaux mis en place par le propriétaire : plus elle est haute, plus l’aide est importante (dans la limite de 20 000 € sur une durée maximale de 5 ans).

 

Une attribution plus large dès 2021

 

Dès 2021, MaPrimeRénov’ sera étendue à tous les ménages, quels que soient leurs revenus, alors qu’elle est aujourd’hui encore destinée aux foyers les plus modestes. Tous les logements situés en France métropolitaine et en outre-mer dont la construction est terminée depuis plus de 2 ans sont éligibles.

 

De plus, la prime pourra aussi être demandée par les propriétaires bailleurs (pas seulement les propriétaires vivant dans leur logement). Elle sera également disponible pour les travaux de copropriété. 

 

Le gouvernement prévoir d’augmenter largement le budget alloué à cette prime (+ 2 milliards d’euros sur 2021-2022). 

 

Les Certificats d’Économie d’Énergie

 

La quatrième période des CEE, qui devait se terminer fin 2020, est prolongée jusqu’au 31 décembre 2021. Cette aide attribuée par les fournisseurs d’énergie est disponible pour les travaux d’économies d’énergies comme l’isolation des combles, des planchers bas, ou pour le remplacement d’une ancienne chaudière. 

 

Les dispositifs « Coup de pouce », particulièrement appréciés des ménages français, seront eux aussi prolongés. 

 

Le « Coup de pouce chauffage » permettent de réaliser des travaux de modification de chaudière fonctionnant aux combustibles polluants (charbon, fioul, bois). 

Le « Coup de pouce isolation » est dédié, quant à lui, aux travaux d’isolation des combles, des planchers bas et des toitures. Les foyers disposent d’un délai de réalisation des démarches rallongé à 6 mois pour les travaux réalisés entre le 1er mars 2019 au 30 juin 2020.

 

Les aides complémentaires à la rénovation 

 

Plusieurs mesures viennent compléter le dispositif de MaPrimeRénov’ : 

 

  • Le renforcement de l’aide aux travaux de rénovation globale ;
  • Le renforcement de l’aide à la rénovation énergétique des habitations pour les propriétaires bailleurs et les copropriétés ;
  • Le renforcement de l’aide « logement » de l’Anah, des plans d’action menés par le gouvernement pour les copropriétés abîmées et pour les programmes « Action Cœur de Ville » et « Petite Ville de Demain ».

 

Les autres aides financières à la rénovation énergétique déjà en place avant la crise sanitaire seront reconduites :

 

  • L’éco-prêt à taux zéro, proposé sans conditions de ressources et à taux d’intérêt nul (montant maximal de 30 000 € selon la nature et l’ampleur des travaux) ;
  • Les aides d’Action Logement qui permettent d’accéder à une subvention et à un prêt à 1% pour les travaux de rénovation énergétique d’une résidence principale pour les communes dépendant du programme « Action Cœur de Ville » (pour tous les propriétaires) ;
  • Le chèque énergie : il permet de financer les factures d’énergie, mais aussi les travaux de rénovation énergétique. Il est attribué sous conditions de revenus, une fois par an. Suite à la crise du coronavirus, leur délai d’utilisation est prolongé jusqu’au 23 septembre 2020. 

 

Il existe également d’autres dispositifs d’aide financière à la rénovation énergétique, que ce soit à un niveau local ou national. Il est possible d’en consulter l’intégralité en cliquant sur ce lien.

 

L’interdiction du démarchage téléphonique

 

La loi interdit désormais tout démarchage téléphonique pour les aides à la rénovation énergétique dès le 1er septembre 2020. 

 

 

Pour tous vos travaux de décoration et d’aménagement intérieur et extérieur, contactez vous aussi l’Agence La Maison des Travaux Paris Bastille !